Newsletter juin 2015

 

 

Newsletter juin 2015

Samedi 23 mai 2015, concert et projection

Au centre musical FGO-Barbara, notre partenaire fidèle, se déroule la restitution des ateliers de création des jeunes de La Sierra Prod. Au programme, chansons, clips, courts-métrages, expo photo.Sur la grande scène, 80 jeunes de 9 à 22 ans ; devant eux, amis, familles, voisins, partenaires, une salle comble. On se pousse du coude, on applaudit à tout rompre. Dans le public, Arezki, « notre récit de vie » de cette année. Montant sur scène, l’émotion le gagne quand il remercie les jeunes d’avoir si bien su interpréter, en musique, en images, le combat de sa vie, celui pour la dignité ouvrière chez Renault sur l’île Seguin.

      

Dans le hall attenant à la salle de concert : une sélection de photographies réalisées par un groupe de 8 jeunes de 16 à 20 ans avec des personnes vivant dans une maison de retraite.

Les clips ou courts-métrages sont visibles sur notre chaîne YouTube, sauf « Mon quartier quand je rêve » réalisé par une classe CM1/CM2 de l’école F. Dorléac (un parent s’oppose à une diffusion sur internet). Cependant, leur chanson imaginée en s’inspirant de Lucette, habitant leur quartier depuis 1959, est en écoute sur notre site web.

Du 31 mai au 12 juin, « Passages : un quartier en mouvement » : une expo photo sur les grilles du square Marcel-Sembat

Inaugurée pendant la fête du quartier Binet, composée de 15 suites photographiques réalisées par les 25 participants réguliers de notre atelier photographique (groupe intergénérationnel), cette exposition concrétise la première étape de leur projet autour de la thématique du passage, avec les habitants de ce quartier en renouvellement urbain. En prévision, après d’autres séances hebdomadaires d’atelier, deux autres expos, l’une en décembre 2015, l’autre en avril 2016.

Courant juin, 3 masterclass organisées dans le local de l’association, une visite d’expo à l’IMAComme l’année dernière, le groupe vidéo de notre atelier hors scolaire va participer au jury du Festival Silhouette, projections de 100 courts-métrages, au Parc de la Butte du Chapeau Rouge (19e) du 28 août au 5 septembre. A la séance de clôture, ces jeunes auront la fierté de monter sur scène devant le public du Festival (plus de 1 000 personnes attendues) afin de remettre le premier prix de la catégorie « ado ». Pour préparer cet événement, deux séances de masterclass se déroulent en juin. Elles sont consacrées à l’analyse de courts-métrages aux formes visuelles les plus variées, animées par deux programmatrices du Festival Silhouette.

D’autres jeunes, accompagnés par nous, voient l’exposition « Hip-hop, du Bronx aux rues arabes ». Un beau moment partagé, pour tous la découverte d’un lieu culturel prestigieux : l’Institut du Monde Arabe.

En ce début d’été, le groupe de l’atelier photographique a lui aussi droit à « sa » masterclass : dans les locaux de la Sierra Prod, rencontre avec Gérard Uféras, l’un des fondateurs de l’agence Vu : découverte de son œuvre, échanges et réflexions sur son travail photographique… www.gerarduferas.com
Mai, juin, « Le temps du chantier. Des mémoires en construction » : derniers tournages avant les longues semaines de montage.En cette période de fin de tournage, on se dit que ce film pourrait s’appeler « La mixité ou le bien vivre la Ville ». Mixité, sociale, ethnique, culturelle… Interrogeant la mixité liée aux commerces, aux logements, au travail, à l’école… Les habitants, filmés en petits groupes, se sont accaparés la thématique pour la décliner sous toutes ses facettes… Le temps d’un film est bien court pour exploiter les ramifications multiples liées à la mixité ! Cependant, une projection s’annonce pour décembre.

Mai, juin c’est aussi le temps du montage du récit de vie de Clémentine, le combat d’une femme « ordinaire », réalisé avec 4 étudiantes de l’école en travail social de l’établissement Rabelais. Ce récit sera l’année prochaine source d’inspiration pour une classe de seconde du Lycée Rabelais.

______________________

Vous souhaitant un bel été, avec une pensée particulière pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de partir en vacances, nous avons envie de partager avec vous cette photographie de Jean, notre habitant fétiche, entouré de quatre jeunes filles de nos ateliers.

 

 

 

Fermer le menu